Accompagner la fatigue liée au stress et au surmenage avec l’énergétique chinoise

28 janvier 2022

A noter : dans les chapitres ci-dessous nous allons parler de la dimension « énergétique » des organes ainsi que leur rôle sur ce même plan qui dépasse souvent l’organe lui-même. Nous ne parlerons pas des atteintes et de l’aspect physiologiques classiques des organes qui peuvent bien sûr être à l’origine de fatigues importantes mais sont du ressort exclusif de la médecine allopathique occidentale car nous sommes sur des pathologies souvent lésionnelles.

Cependant il est bon de noter que l’énergétique chinoise pourra toujours venir en complément d’un traitement allopathique pour le renforcer. (Voir l’article sur les champs d’actions de l’énergétique chinoise).

Introduction

La fatigue est peut-être un des thèmes de consultation les plus récurrents. Elle n’est pas une pathologie à proprement parlé, mais tout le monde l’a déjà ressenti plus ou moins longtemps dans sa vie.

Je dirai même qu’elle est une sensation normale, après un effort intense, il est normal d’être fatigué, on a besoin de « recharger les batteries ».

Jusque-là tout est normal : on effectue un effort physique ou intellectuel intense on ressent donc une fatigue, en énergétique chinoise on dit que l’on a épuisé son énergie « YANG » = dynamisation et c’est une sensation normale en fin de journée.

Ensuite il faut se régénérer ce qui équivaut à passer une bonne nuit réparatrice qui va nourrir le « YIN » et le YIN nourrit et alimente le YANG donc au petit matin le YANG est régénéré pour affronter une nouvelle journée.

Tout cela se passe dans le meilleur des mondes mais malheureusement la réalité est souvent tout autre et notamment au niveau de la récupération souvent loin d’être optimale.

La société nous demande toujours plus d’efforts, toujours plus intense, avec rapidité et endurance, la récupération n’est plus possible car considérée comme une faiblesse sévèrement sanctionnée et montrée du doigt.

Le cercle vicieux est enclenché et une question vient à l’esprit : combien de temps peut-on tenir ce rythme effréné, chaque personne répondra avec une endurance différente.

Ainsi la fatigue s’installe, souvent de manière définitive et nous allons voir dans cet article qu’elle peut avoir plusieurs origines du moins sur le plan énergétique et physiologique.

Blog Stéphane Ribis_Acupuncture_Energétique chinoise

Les 3 foyers ou l’usine énergétique du corps selon l’énergétique chinoise

L’énergétique chinoise considère que notre système interne organique est constitué de 3 étages ou 3 foyers qui divisent le buste comme suit : de la sphère génitale au nombril = le foyer inférieur, du nombril au sternum = le foyer moyen et pour finir du sternum jusqu’au cou = le foyer supérieur

Le mot foyer renvoie à l’idée d’un chaudron, un creuset dans lequel un processus chimique est à l’œuvre comme dans une grande entreprise avec des processus de transformations industrielles.

Avec les 3 foyers nous sommes dans le cœur des processus chimiques de créations et de transformation de l’énergie, une véritable usine organique qui reçoit la matière première = aliments + eau + air, qui les transforme, les transporte, les assimile, tout en rejetant les déchets comme une usine classique le ferait

Chaque foyer a son rôle et le travail des trois foyers s’harmonise en une symphonie organique de transformation et d’assimilation nécessaire au bon fonctionnement général du corps

Le foyer supérieur : contient le Cœur et les Poumons qui interviennent dans la circulation sanguine ainsi que la réception de l’air, la transformation finale des énergies et leurs distributions

Le foyer moyen : contient le Foie et la Vésicule Biliaire ainsi que la Rate/Pancréas et l’Estomac qui interviennent dans la réception de l’eau et la nourriture pour effectuer un tri digestif pour séparer le pur de l’impur et extraire ainsi l’énergie des aliments ainsi que les nutriments et les liquides purs.

Le foyer inférieur : contient les Reins, le Gros intestin, la Vessie et l’Intestin grêle qui interviennent dans la gestion de la sphère génitale ainsi que l’évacuation des déchets créés par l’activité des autres foyers

Ainsi chaque foyer est piloté par l’énergie de plusieurs organes comme autant de petites usines fonctionnant en synergie.

Dans la suite de cet article nous allons voir que la fatigue peut trouver son origine dans chacun des 3 foyers par la déficience énergétique d’un ou plusieurs organes à cause de laquelle les processus de transformation, transport et d’assimilation de l’énergie ne se feront plus convenablement entrainant une déficience de l’énergie = fatigue

Chaque déficience aura une origine qui est appelée « RACINE » en énergétique chinoise. Mais si cette racine n’est pas rééquilibrée elle risque à la longue de provoquer une réaction en chaîne et créer d’autres déficiences sur d’autres foyers pour développer ensuite des pathologies complexes et des fatigues chroniques

L’Origine de la fatigue par le foyer supérieur

Dans le foyer supérieur nous trouvons le Poumon et son rôle est très importante en énergétique chinoise car c’est le « maître des énergies ».

C’est lui qui récupère l’énergie de l’air qu’il va coupler avec l’énergie des aliments venue du foyer moyen pour métaboliser les énergies utilisables par le corps et les lui distribuer.

Ainsi si son énergie est déficiente soit il effectuera une mauvaise métabolisation énergétique soit il en fera une distribution insuffisante.

Or toutes déficiences énergétiques amènent un état de fatigue.

Ensuite nous trouvons dans le foyer supérieur : Le Cœur : il est « l’empereur » de l’organisme en énergétique chinoise.

Bien sûr nous connaissons tous son rôle physiologique et nécessaire sur la circulation sanguine domaine de spécialiste appartenant à la médecine occidentale que nous n’aborderons pas ici.

 Cependant on connait moins son rôle énergétique. Pour l’énergétique chinoise il est la résidence du « Chen » c’est-à-dire la résidence de l’esprit.

C’est lui qui va vous donner la joie de vivre, l’enthousiasme si vous faite quelque chose qui a du sens pour vous et il sait ce qui a du sens pour vous, pourquoi vous êtes fait, il possède la connaissance directe et intuitive

Il est la conscience « supérieure » mais pour bénéficier de son énergie bienfaisante et illimitée il faut à la fois le nourrir convenablement avec des émotions supérieures, ne pas le perturber avec des émotions inférieures et négatives.

Les émotions supérieures sont perçues quand on fait quelque chose qui a du sens pour soi et qui est fait pour soi et seul le cœur sait ce qui est fait pour soi et qui nous redonne de l’estime, mais encore faut-il savoir l’écouter, être « connecté » à lui et suivre « la voie qui a du cœur »

Alors on a accès à une énergie illimitée et inépuisable capable de dépasser tous les obstacles.

Mais s’il est mal nourri, perturbé ou pollué par des émotions puériles purement égocentriques, et si en plus vous vous employez à faire des activités qui ne vous « appartiennent » pas, par pur intérêt égocentrique, ce dernier va se « dessécher »

Alors la joie, l’enthousiasme et l’épanouissement ne fera pas parti de votre vie, ceci dans l’opulence matérielle. Et ce peut être à la longue la cause d’une fatigue chronique 

Le cœur possède forcément aussi un aspect énergétique plus basique et physique. Ainsi un vide de YANG ou de QI du cœur, verra une propulsion sanguine insuffisante et nous aurons donc des palpitations, des sensations de distension ou de gênes dans la région du cœur, des essoufflements, des extrémités froides et bien sûr de la fatigue.

Ce que l’énergétique chinoise peut amener

Pour redonner énergie et vigueur au Poumon, on pourra l’énergétiser par son propre méridien ainsi que les points qui nourrissent l’organe directement.

On pourra également stimuler l’énergie de son méridien couplé à savoir le méridien du Gros intestin, qui va stimuler et augmenter la propulsion de l’énergie du Poumon dans les méridiens.

Tonifier l’énergie de la Rate également pourra nourrir l’énergie du Poumon ainsi que l’énergie de la Vessie, tous ont des relations énergétiques privilégiée avec le Poumon.

Pour ce qui est du vide de QI ou de YANG du cœur, on peut dire que ce sera le plus simple à traiter avec l’énergétique chinoise.

Le méridien du cœur possède ses points spécifiques pour notamment tonifier l’énergie YANG du cœur pour lui redonner force et courage.

On pourra également travailler sur l’énergie du Rein lequel est en énergétique chinoise un stimulateur du cœur par leur relation privilégiée.

De plus l’énergie du Rein encrera le YANG du cœur à la terre afin que la personne soit plus « posée », plus « ancrée » ou encore plus « centrée ».

Pour traiter l’aspect « psychique » du cœur se sera plus compliqué et subtil car dans ce cas il faut amener le patient à une prise de conscience sur le fait que ses choix de vie ne lui correspondent pas.

Le patient doit être « près » et le processus de prise de conscience peut être long. Il se fera progressivement de séance en séance par la stimulation de points à résonnance psychique qui induiront un « mouvement » énergétique interne.

Ce sera le patient qui prendra le relais ensuite en se « connectant » de lui-même, par besoin, à des activités ou des habitudes qui « nourriront » son cœur et l’épanouiront.

L’Origine de la fatigue par le foyer moyen

Le foyer moyen avec la Rate et l’Estomac sont spécialisés dans la réception des liquides et des aliments, pour en faire un tri.

L’Estomac par son énergie très YANG est capable de trier le pur de l’impur des aliments et d’effectuer un premier tri qui sera complété plus loin par l’Intestin grêle.

L’impur sera évacué par le Gros intestin, et de l’aspect « pur » des aliments sera extrait l’énergie, les liquides et la matière pure laquelle avec les liquides formera le sang.

L’énergie de la Rate supervise ce processus en collectant les liquides purs et en faisant monter l’énergie des aliments au poumon pour transformation.

Par son énergie la Rate reste l’épicentre du foyer moyen, elle a une fonction de transformation et de transport des aliments et des liquides elle va ainsi superviser la fabrication du sang et du QI nourricier pour les transporter et nourrir les chairs et muqueuses du corps.

Il est à noter qu’en énergétique chinoise la Rate et le Pancréas forment la même entité énergétique.

Ainsi un déséquilibre énergétique sur la Rate/Pancréas se répercutera donc sur le processus de digestion.

De plus étant responsable du transport du QI des aliments aux muscles du corps et plus particulièrement aux 4 membres, tout déséquilibre entrainera une faiblesse physique et de la fatigue.

Le QI des aliments est produit par l’Estomac qui est un autre organe, partenaire de la Rate, central dans le foyer moyen.

Or si l’Estomac est faible et qu’il manque de YANG, le QI produit dans le corps est insuffisant et l’individu se sentira fatigué et affaibli.

De plus l’Estomac peut également être fortement impacté par de fortes émotions du fait de sa liaison particulière avec le méridien du « Maitre cœur » spécifique à l’énergétique chinoise.

Le Foie et la Vésicule biliaire, énergétiquement partenaires, peuvent également, dans ce foyer moyen avoir leur responsabilité dans la création d’une fatigue pathologique.

Le Foie et la Vésicule biliaire peuvent « s’enflammer » : la Vésicule biliaire, l’organe et son méridien le plus énergétique du corps réagit fortement à la colère et au stress qu’elle exprime par une augmentation de son YANG, le Foie est sensible aux émotions et à la colère qu’il reçoit et peut avoir tendance à se bloquer facilement sur le plan énergétique ce qui va créer stagnation pouvant se transformer en chaleur.

Ainsi ces éventuels blocages de foie et (ou) excès de vésicule biliaire peuvent agresser sur le plan énergétique la Rate/Pancréas et l’Estomac ou perturber leur activité, pouvant ainsi amener indirectement les dérèglements de ces deux derniers organes cités plus haut et amener donc fatigue et lassitude.

La fatigue peut venir également d’une Vésicule Biliaire en vide de YANG car c’est son énergie qui va stimuler l’activité cérébrale par la production de dopamine = la neurohormone responsable de l’éveil et la stimulation cérébrale.

De plus l’énergie de la Vésicule Biliaire et de son méridien stimule le système musculaire et nerveux périphérique donc une énergie insuffisante entrainera une fatigue physique générale.

On peut comprendre alors qu’une Vésicule Biliaire en vide d’énergie soit à l’origine d’une activité cérébrale ralentie et d’une fatigue physique.

Stephane Ribis_Acupuncture_Médecine chinoise_Île de France

Ce que l’énergétique chinoise peut amener

Sur ce Foyer moyen la principale chose à faire sera de tonifier l’énergie YANG de l’Estomac, car c’est lui qui produit tout le YANG de l’organisme et lui distribue.

Il a notamment la lourde tâche de stimuler et dynamiser par son YANG la Rate de nature très YIN or pour rappel le YIN = Immobilisme, donc sans le YANG de l’Estomac la Rate ne peut pas assurer convenablement son travail de transformation et de transport des aliments et des liquides.

Il faudra regarder également l’état émotionnel du patient et le réguler par des points spécifiques car ce dernier aura une répercussion sur la qualité digestive de l’Estomac.

On pourra également amener de l’énergie YANG par le méridien du triple réchauffeur qui a une liaison privilégiée avec la Rate en énergétique chinoise.

L’énergie de la Vésicule Biliaire très YANG de nature peut également être stimulée car elle va venir aider le YANG de l’Estomac.

Cependant ce YANG de la Vésicule Biliaire ne doit pas non plus être trop fort et il peut l’être notamment si on est confronté souvent au stress avec des excès de colère.

Il faudra alors réguler ce YANG « agressif » qui peut fortement importuner la quiétude du couple Estomac/Rate.

On vérifiera également l’état énergétique du Foie qui se bloque souvent lorsqu’il est soumis à un trop plein émotionnel ou à des colères répétées ou encore à des frustrations trop récurrentes.

Un Foie bloqué finira par perturber l’activité du couple Estomac/ Rate et donc la production de l’énergie du corps.

Il faudra alors le débloquer, refaire « circuler » son énergie avec les points spécifiques.

A contrario une Vésicule Biliaire en vide d’énergie, à l’origine d’une fatigue physique et cérébrale devra être tonifiée par des points spécifiques.

L’Origine de la fatigue par le foyer inférieur

L’organe principal du foyer moyen est le Rein et le Rein en énergétique chinoise est « double » car il a une polarité ou fonction YIN et une polarité ou fonction YANG.

Ici c’est la fonction YANG qui va nous intéresser car c’est elle qui est la « racine » YANG du corps et va amener le YANG primordial = la chaleur bénéfique qui va stimuler tout le métabolisme corporel.

Le surmenage physique et intellectuel prolongé va à la longue affaiblir le YANG des Reins en premier puis le YIN des Reins en second.

Ainsi ce vide de YANG des Reins occasionnera le plus souvent des douleurs lombaires, des sensations de froid dans le dos, des faiblesses des jambes et bien sûr une fatigue générale.

Ce que l’énergétique chinoise peut amener

Ici il suffira de relancer l’énergie YANG du Rein par un traitement spécifique afin qu’il puisse à nouveau stimuler le métabolisme organique de sa chaleur bénéfique.

Les dérèglements complexes

Les dérèglements complexes sont issus d’un effet « dominos » ayant très souvent comme origine un dérèglement énergétique des Reins.

Les Reins constituent la « Racine » énergétique du YIN et du YANG du corps.

Le Rein YIN va fournir son énergie YIN à la Rate/Pancréas, le Foie, et les Poumons.

Le Rein YANG lui va fournir son énergie YANG à l’estomac, à la Rate/Pancréas, aux Poumons et enfin au cœur.

Ainsi on comprend qu’un dérèglement énergétique des Reins peut générer des dérèglements énergétiques sur les autres foyers.

Revenons sur une déficience du YANG des Reins puisque c’est le dérèglement énergétique qui amènera de la fatigue physique et c’est le thème central de cet article.

Une déficience du YANG des Reins peut ainsi amener un excès de YIN qui occasionnera des œdèmes aux jambes, des sensations de froid aux jambes, des distensions à l’abdomen, des douleurs lombaires etc…

Mais le YIN débordant peu « inonder » le cœur et perturber sa force de propulsion et occasionner ainsi des palpitations, essoufflement et mains froides etc…

Ce YIN débordant peu également envahir les Poumons ce qui peut occasionner des toux aqueuses, de l’asthme et de l’essoufflement à l’effort.

Ainsi un dérèglement énergétique du foyer inférieur va se reporter sur le foyer supérieur et le dérégler à son tour.

Mais ce n’est pas tout, le foyer moyen sera impacté également énergétiquement avec un Estomac et une Rate / Pancréas en vide de YANG ce qui aura un impact comme on l’a vu plus haut sur la fabrication du QI à partir des aliments.

Si le QI nourricier et dynamisant est insuffisant, or le QI = YANG = dynamisme et si il est insuffisant et que le YIN domine = lourdeur/ immobilisme, le tout sera = une fatigue durable.

Ce que l’énergétique chinoise peut amener

On veillera ici à harmoniser l’équilibre énergétique entre le Rein YIN et le Rein YANG car le dérèglement de l’un amène très souvent le dérèglement de l’autre.

Cet équilibre énergétique retrouvé aura un effet domino sur les autres foyers car l’énergie des Reins YIN et YANG est à la racine et garant du bon fonctionnement des trois foyers.

Les dérèglements hormonaux liés au stress prolongé

Les dérèglements énergétiques amènent également à la longue des dérèglements hormonaux qui amènent fatigue et dérèglements métaboliques généraux qui peuvent se mettre dans la catégorie des dérèglements complexes.

Revenons aux Reins lesquels vous l’aurez compris sont des organes importants pour notre gestion métabolique.

Lors d’un stress ponctuel, les surrénales vont répondre en sécrétant l’adrénaline nécessaire pour répondre de manière ponctuelle à ce stress bref.

Nous aurons alors une augmentation du rythme cardiaque, la dilatation des pupilles, les sens sont en éveil, ce qui augmente la vigilance, tout cela permet de s’adapter en temps réel à une situation.

Lorsque le stress se prolonge et devient quotidien, l’adrénaline laisse la place au cortisol qui prend le relais. Le cortisol permet alors de faire face au stress en nous maintenant dans un état de vigilance prolongé.

Pour cela le cortisol va puiser dans les réserves de sucre et calcium afin de réagir au stress sur un laps de temps important.

Il va augmenter la production d’acide chloridrique dans l’estomac pour augmenter la digestion.

Il va augmenter la pression artérielle et tonifier le système nerveux central.

Si la production du cortisol augmente encore car le stress augmente en intensité et se prolonge sur une période importante, cela va commencer à entraîner des conséquences physiologiques importantes.

La personne va avoir de plus en plus de mal à stabiliser sa glycémie laquelle va osciller entre des états d’hyper et d’hypoglycémie, ces personnes peuvent de ce fait développer des diabètes.

La déminéralisation osseuse et donc la perte de la masse osseuse peut être également une conséquence d’un excès de cortisol.

La rétention d’eau, l’hypertension, la diminution de l’immunité, le cholestérol est favorisé, les troubles du sommeil chroniques apparaissent.

La diminution de l’immunité aura pour conséquence une sensibilité accrue aux infections.

Les sécrétions acides de l’estomac augmentent également et avec elles les risques d’ulcérations nerveuses.

De plus l’excès de cortisol aura à la longue un effet délétère sur le cerveau en « cassant » les noyaux gris centraux ce qui peut déboucher sur des dégénérescences comme Alzheimer.

Si le cortisol augmente encore, car notre stress n’a plus de limite, un emballement de la thyroïde est possible = hyperthyroïdie pour passer ensuite rapidement en phase hypothyroïdie qui est une cause de fatigue bien connue.

Si le stress se prolonge et dure trop longtemps, le cortisol peut chuter soudainement et nous débouchons alors sur un état de BURN OUT.

Cependant il est à noter que la phase de production croissante et incessante de cortisol peut durer plusieurs années et dépendra ainsi de l’endurance physiologique de l’individu.

Lorsque le cortisol est au plus bas, la fatigue augmente tout au long de la journée, nous éprouvons un besoin intense de repos, énergétiquement nous avons non seulement épuisé notre YANG mais aussi notre YIN.

Lorsque le cortisol est insuffisant nous avons alors l’équilibre entre le rein YIN et le rein YANG qui est rompu = problèmes musculaires et osseux, lenteur digestive, sujet aux vertiges, fatigable car baisse de l’énergie globale, on ne supporte plus le stress, dérèglement thyroïdiens, problèmes de tension artérielle, problème de gestion de la glycémie dans le sang qui peut déboucher sur du diabète.

Nous sommes ici en présence d’un dérèglement métabolique majeur qui amènera des symptômes variés et complexes.

Ainsi comme vous l’avez compris, Les deux dérèglements qui amèneront de la fatigue sur ce processus hormonal sont la baisse du cortisol et l’hypothyroïdie, tous les deux étant la conséquence possible de l’exposition au stress prolongé.

Stephane Ribis_Acupuncture_Médecine chinoise_Île de France

Ce que l’énergétique chinoise peut amener

Un excès de cortisol trop longtemps aura pour effet de diminuer considérablement l’énergie YIN lequel ne pourra plus nourrir le YANG qui ne se régénèrera pas.

Il faudra ainsi régénérer le YIN général notamment par le Rein YIN avec des points adaptés en premier lieu.

Ensuite une fois le YIN régénéré et suffisant on tonifiera le Rein YANG et on tonifiera alors la Vésicule Biliaire car c’est son énergie qui permet l’adaptation au stress. Or cette dernière puise son énergie du Rein YANG majoritairement.

On pourra avoir recourt également aux plantes en phyto-énergétique pour réguler le cortisol qu’il soit en excès ou en insuffisance.

Le choix de ces plantes se fera en fonction de l’état énergétique des Rein YIN et YANG, ainsi le bilan énergétique est primordial pour choisir la bonne plante.

Parmi ces plantes on trouvera : la bourrache, le cassis en bourgeon, le chêne en bourgeon, le ginseng, l’ashwagandha, l’onagre…  Ces dernières seront utilisées dans les cas de vide de Rein YIN car elles ont la particularité de nourrir le YIN d’abord.

Les plantes sont excellentes pour régénérer le YIN d’un individu, elles complètent admirablement l’acupuncture ou le massage TUINA.

Si c’est le YANG qui est vide alors nous avons : l’épicéa en bourgeon, l’origan, le pin, la sarriette, le thym, le romarin, le sequoia en bourgeon, l’avoine…

Si cependant nous avons une hypothyroïdie qui amène fatigue et baisse d’énergie on tonifiera l’énergie de l’Estomac ainsi que celle de la Vésicule Biliaire qui viendra l’assister par son YANG.

Coté plante on utilisera tout ce qui stimule le YANG de l’Estomac en rapport étroit avec la thyroïde.

L’ail, le fenouil, le thym, les clous de girofle et toutes les plantes tonifiantes du YANG de l’Estomac.

Conclusion

On s’aperçoit que la fatigue peut avoir de multiples racines de dérèglements énergétiques.

Les racines liées au foyer supérieur, le plus proche du ciel, donc le plus YANG, sont forcément plus subtiles et liées souvent au psychisme et à la façon que l’homme appréhende sa vie et fait ses choix.

Les racines liées au foyer moyen, équilibré en énergie YIN et YANG, sont liées à la sphère digestive et donc à la production des énergies, c’est à ce niveau que les équilibrages énergétiques sont les plus courants.

Les racines liées au foyer inférieur, le plus proche de la terre, donc le plus YIN, sont en rapport avec les énergies essentielles distribuées par les Reins pour le bon fonctionnement métabolique général. Cependant le stress long et répété est délétère pour l’énergie des Reins ce qui à la longue peut amener des dérèglements métaboliques complexes.

Sans surprise la fatigue aura pour origine les déficiences énergétiques des principaux organes liés au métabolisme du corps à savoir le Rein, la Rate/Pancréas et le Foie, souvent malmenés par une vie stressante et trépidante.

Cependant nous pouvons voir que l’énergétique chinoise est capable de relancer « la machine » mais il ne faut pas attendre que le dérèglement métabolique soit trop avancé car cela prendra plus de temps.

PARTAGER L'ARTICLE
COMMENTAIRES
DEROULER
AJOUTER UN COMMENTAIRE