17 octobre 2020

Les principes ancestraux et immuables de l’énergétique traditionnelle chinoises

Le Neijing suwen ou classique interne de l’empereur jaune qui est le plus ancien ouvrage de médecine chinoise traditionnelle nous dit :

” Lorsque l’énergie circule librement, elle balaye la maladie”.

Neijing suwen

” Lorsque l’énergie est puissante, la perversité ne peut attaquer le corps”.

Neijing suwen

” Lorsque l’énergie est forte et circule normalement, le squelette est droit”.

Neijing suwen

Les fondements

Ce texte plusieurs fois millénaire, résume à lui seul ce qu’est la médecine chinoise traditionnelle : « une médecine énergétique et holistique » qui s’occupe exclusivement de l’énergie du corps.

Je ne vais pas vous expliquer ici les principes profonds de l’énergétique chinoise qui n’intéresse que les spécialistes et qui ne vous seraient d’aucune utilité, le but est simplement d’expliquer quel principe de base constitue l’énergétique chinoise en restant le plus simple possible.

Le praticien va agir sur l’énergie du patient au moyen d’outils tels que l’acupuncture, les ventouses, la moxibustion, la diététique, le Qi gong, le massage Tuina ou encore la pharmacopée par l’utilisation de plantes et formules diverses.

Stephane Ribis_Acupuncture_Médecine chinoise_Île de France

Ces techniques thérapeutiques vont avoir une action sur l’énergie ou le « QI » au cours d’une ou plusieurs séances afin de rétablir sa circulation dans les blocages ou de la nourrir dans les vides ou insuffisances.

Selon la médecine chinoise ce sont ces vides ou blocages d’énergie qui sont à l’origine des différentes pathologies sur le plan physique sentimental ou psychique.

Sur ces vides ou blocages des attaques d’énergies externes pathogènes comme les virus ou bactéries vont pouvoir se développer, on parlera alors de causes externes, ou des énergies internes pathogènes liées aux émotions excessives comme la colère ou à des « poisons » psychiques comme le stress, on parlera alors de causes internes.

“Une énergie pathogène se développe toujours sur une déficience d’énergie correcte”.

Ainsi une fois la circulation énergétique harmonieuse rétablie, la médecine chinoise traditionnelle pourra permettre son entretien et prendra alors ses lettres de noblesse de « médecine préventive » si chère aux chinois.

La Médecine Chinoise traditionnelle est capable de maintenir l’Homme en équilibre énergétique entre ciel et terre.

Stephane Ribis_Acupuncture_Médecine chinoise_Île de France

Où circule cette énergie (Qi) dans le corps humain ?

Les chinois, depuis très longtemps ont mis en évidence l’existence de « méridiens » qui parcourent le corps entier au nombre de 12.

Ces derniers sont reliés aux organes internes qui diffusent ainsi leurs énergies au reste du corps, car chaque organe a son énergie propre ou son « QI » propre.

Stéphane Ribis_Acupuncture_Cabinet_Orsay-16

Ainsi le QI parcourt chaque méridien selon un circuit de 12 méridiens qui s’enchainent et va ainsi réchauffer le sang, lui donner force et fluidité afin que chaque tissu et parcelle corporelle soit nourrit comme il se doit. QI et sang sont étroitement liés.

Ainsi une énergie en quantité suffisante et en circulation permanente sera gage de bonne santé alors qu’une stagnation énergétique, ou un vide seront, à la longue, synonymes de douleurs, lésions tissulaires et autres pathologie quotidiennes qui s’installent dans le corps progressivement et sans bruit.

SHARE THIS STORY
COMMENTS
EXPAND
ADD A COMMENT